Article 1 prend le pouvoir avec Pixelis !

 
Un projet 100% BRANDING : positionnement, naming, identité visuelle et site
 
Article 1 est née de la fusion de deux associations de lutte contre l’inégalité des chances : Frateli et Passeport Avenir. Elles œuvrent pour une société où l’orientation, la réussite dans les études et l’insertion professionnelle ne dépendent pas des origines sociales, économiques et culturelles, mais passent par le lien social et l’engagement citoyen.
 
LA FUSION DE DEUX ASSOCIATIONS…
Frateli et Passeport Avenir se sont créées à partir du même constat : de nombreux talents sont freinés (ou se freinent par autocensure) dans leurs choix d’orientation et d'études, ce qui limite l'accès à l’emploi. Lesdeux associations ont développé des ateliers et programmes de mentorat pour tisser des liens et organiser des rencontres entre ces jeunes et des volontaires issus du monde professionnel : ce sont déjà près de 12 000 élèves et étudiants issus de milieux modestes qui sont déjà accompagnés.
 
Avec cette fusion de nos deux associations, nous voulons changer d’échelle pour créer plus de mobilité sociale et transformer notre pays. Il s’agit pour nous de démultiplier notre impact sur les fronts de l’orientation, de la réussite dans les études et l’accès aux emplois les plus qualifiés afin que seuls comptent le potentiel, le travail et les aspirations.  Article 1 a pour ambition d’accompagner chaque année 100 000 jeunes à l’horizon 2020, pour leur donner la possibilité de se réaliser, de s’émanciper et de prendre le pouvoir sur l’avenir. » explique Boris Walbaum, Co-fondateur de Article 1
 
 
être le reflet des valeurs du nouveau mouvement
L’objectif de départ : affirmer une dynamique nouvelle, exporter l’ambition à l’international mais aussi parler en priorité à la jeunesse, aux partenaires (3.500 bénévoles, 150 entreprises, plus de 200 établissements scolaires…) et aux bénéficiaires des programmes.
 
Naming : pourquoi « Article 1 » ?
Après 6 mois de travail et une dizaine d’axes explorés lors de workshops créatifs, plus de 200 noms ont été proposés. De coups de coeur en discussions, "Article 1" a finalement émergé : "Pour faire de la nouvelle entité née de cette fusion la référence du combat en faveur de l'égalité des chances, autant s'approprier le nom de la plus belle et inspirante des références, à savoir l'Article 1 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme (et de la Constitution française). À sujet politique évident, le choix d'un nom à portée politique et sociétal s'est imposé assez rapidement dans nos échanges avec nos clients", explique Alain Cazes, en charge des Stratégies de marque chez Pixelis.
 
UNE Identité visuelle & une baseline forte « Prendre le pouvoir sur l’Avenir »


Une signature qui affirme haut et fort la volonté de combativité avec une résonnance politique assumée, pour faire de la mobilité sociale un enjeu public et médiatique, accroître la mobilisation des partenaires publics, des écoles et des entreprises.
 
“Prendre le pouvoir sur l’avenir” doit se lire comme une ambition collective née d’un mouvement positif. Pour incarner cette ambition, le logo se concentre sur le double A pour symboliser la relation entre le jeune tutoré et son mentor. Dans le même esprit, le système graphique s’appuie sur deux lignes parallèles, signifiant le chemin parcouru ensemble. Sur le site, de nombreux portraits de jeunes tutorés par les bénévoles de l’association, auquel chaque jeune peut s’identifier.
 





 
UN LANCEMENT RÉUSSI !

Boris Walbaum, cofondateur de Article 1 : "C'est un lancement très très réussi ! » 

Sylvie Fernandes, directrice de la communication : "Encore un grand merci pour votre accompagnement et soutien dans toute cette aventure. C'est très appréciable de collaborer avec des personnes investies et autant engagées ! Et merci pour votre réactivité et enthousiasme. Les retours continuent d'être méga positifs sur le nom et la charte" .

Claire Mavrakakis, directrice conseil chez Pixelis : "600 jeunes ont accueilli notre identité, projetée dans la grande Salle de l’Hôtel de ville, en hurlant avec une énergie et un enthousiasme incomparables ! Ce fut un moment d’intense émotion dans notre histoire de marques pour un projet à l’ambition politique affirmée."