Costco, enfin un terrain de jeu pour les marques créatives


Ca bouge en grande distrib !
Au milieu des politiques d’optimisations d’achats qui crispent les relations commerciales (cf regroupements Carrefour/Cora, Casino/Intermarché, Auchan/Système U), le 2e distributeur mondial - derrière l’indétrônable Wal-Mart et devant Carrefour - débarque en France dans un an et imposera un business model complètement nouveau et inhabituel pour les marques européennes.

Costco, le nouveau relais de croissance des marques créatives
Club-entrepôt avec adhésion payante, Costco s’adresse aux professionnels et aux particuliers et joue la carte de la sélection de produits de qualité avec très peu de références par catégorie, mais vendus en quantités industrielles. Modèle hybride, c’est un mélange détonnant de Monoprix pour la qualité des produits, de Lidl pour les packagings XXL et de Métro pour l’ambiance magasin. Pourtant, le distributeur se défend d’être «ni un grossiste, ni un hypermarché, ni un hard-discounter. Notre objectif est de vendre des produits de la meilleure qualité possible au meilleur prix possible» précise Gary Swindells, Président de Costco Wholesale France.

Un défi de taille donc (et un casse-tête ?) pour tout projet de référencement chez Costco tant la porte semble étroite. Sauf que Costco offre une vitrine unique aux marques vraiment créatives.


Deux mots d’ordre : inédit et créativité
En effet, outre les 3 500 références dites classiques, Costco événementialise son offre avec 500 références temporaires et insolites « chasse aux trésors » qui font la renommée de l’enseigne, répondent à une attente shopper de « courses exclusives » et créent du buzz, unique canal de communication de la chaîne. Friande d’offres inédites, elle n’hésite pas à prendre des risques et à essayer constamment de nouveaux concepts produits. On a déjà vu chez Costco un tonneau de 180 litres de Jack Daniels, des bagues de plusieurs dizaines de milliers de dollars, un tableau authentique de Picasso, des Vespas, des scaphandres, des robes de mariée, du caviar et mêmes des cercueils !

LES 3 COMMANDEMENTS DE LA MARQUE CREATIVE POUR UN REFERENCEMENT CHEZ COSTCO
1 - Une offre innovante au bon moment de l'année tu proposeras
La chaîne anticipe son assortiment de quelques mois. Les membres trouvent par exemple les produits pour l’été dès janvier. De plus, si le produit n’apporte pas de réelle plus-value, les acheteurs Costco risquent de ne pas adhérer !

2 - Des packagings exclusifs tu concevras
Les packagings doivent être à la fois attractifs et didactiques : il faut que le shopper perçoive la bonne affaire tout en comprenant le concept innovant au premier coup d’œil. Et le packaging doit être exclusif à Costco !
 
3 - Un merchandising créatif tu développeras
La palette de livraison 100x120 est entreposée telle quelle dans le magasin, avec une visibilité à 360° pour le consommateur. L’enseigne ne rajoute rien afin d’en faciliter sa manutention. Son efficacité communicante intrinsèque (nombre de facings, habillage, prêt-à-vendre…) doit donc être étudiée en amont.



 Le top départ du référencement des fournisseurs commencera en septembre 2015.
Être créatif sur le concept et les supports de communication est une obligation pour nourrir Costco, permettre d’être référencé, créer l’impulsion d’achat chez le shopper, augmenter sa visibilité en tant que marque créative et développer ses ventes.
 
Pixelis a déjà accompagné certains de ses clients  dans des référencements Costco USA en leur proposant des solutions créatives efficaces. Si vous êtes un peu perdus dans toutes les originalités de cette enseigne, nul doute que notre expérience américaine vous sera profitable !

 

Entrepôt de stockage ? non... linéaires d’un magasin Costco     © Costco



Chef de rayon ? non... un shopper et ses chariots chez Costco      © AP / Rick Bowmer





Monté par un commercial ou un chef de rayon ? non... directement palettisé comme tel par le fournisseur avant d’être envoyé chez Costco    © Costco



Sources : le Monde, LSA, Le Figaro