Du jus de cerveau qui porte ses fruits...

#changemanagement
Auteur : Olivia Von Breitenstein, International Strategic Planner


et non l’inverse, qu’on se le dise.

Comment est-on passé de l’utilisation du suffixe « & co », à sa prise de galon : sa position de préfixe.

Dans l’ancien temps, c’est-à-dire il n’y a pas si longtemps que cela, les entreprises lançaient des innovations et adressaient des messages aux consommateurs. C’était une relation à sens unique, on le sait.
Avec l’apparition des crises économiques et sociales en Occident, le changement climatique, les nouvelles technologies, l’arrivée massive de la génération Y sur le marché du travail, la dernière décennie a vu le processus d’innovation des entreprises muter.
Ces évolutions ont mis les entreprises à rude épreuve. Désormais, les entreprises devront créer un écosystème collaboratif pour répondre aux challenges d’une innovation constante ET utile. Le changement sera massif, radical et positif : les entreprises devront s’adapter. Mais comment ?

Certaines ont commencé à s’ouvrir au modèle du Business Citoyen et Collaboratif, et elles ont raison ! C’est une opportunité « Kiss Cool » :
PREMIER EFFET : créer des innovations significatives correspondant aux attentes de l’ensemble des partis prenantes.
DEUXIEME EFFET : renforcer la réputation globale de marque.
1. CO-CREER : FAIRE SAVOIR ET SE FAIRE VALOIR
Le projet Wave imaginé par BNP Paribas est une exposition aussi bien virtuelle que physique d’initiatives collaboratives innovantes dans le monde. Il s’agit d’une plateforme qui recueille les nouvelles tendances de la co-création : économie circulaire, de partage ou encore de collaboration. En créant cette plateforme, BNP Paribas participe à répandre un nouvel esprit d’innovation et illustre ainsi une partie de son territoire de marque : l’innovation et l’adéquation avec l’avenir.
2. CO-CREER : S'INCLURE DANS SON ECOSYSTEME
Le Crédit Agricole, en créant le CA Store, permet à ses clients de suggérer de nouvelles applications relatives à la gestion bancaire et de les commenter. Les idées d’applications les plus plébiscitées sont ainsi développées par
« Les Digiculteurs », une coopérative de développeurs en lien avec le Crédit Agricole. Une fois disponible, la nouvelle application peut être utilisée par l’ensemble des clients du Crédit Agricole. Ce processus collaboratif a donné naissance à des applications comme « Mon découvert », permettant de prévoir son solde à la fin du mois en fonction de l’historique des dépenses. Une autre application, «What’s that line », permet aux clients de cocher les opérations bancaires qu’ils ne comprennent pas et d’envoyer directement une demande de complément d’information à la banque. Ces innovations répondent à un besoin réel des utilisateurs et sont la résultante d’une réflexion collaborative. Le Crédit Agricole fait ainsi le grand écart entre ses racines agricoles et son engagement dans les fintech.
3. CO-CREER : DECLOISONNER POUR MIEUX PENSER ET INNOVER
De l’autre côté du mur (…des entreprises), les lignes de la co-création bougent aussi. De nouvelles méthodes managériales ont créé le buzz Outre-Atlantique. L’entreprise américaine Zappos, spécialisée dans le retail on-line, utilise une méthode managériale disruptive appelée « holacracy », qui renvoie les méthodes de management classiques au placard. L’approche consiste à autonomiser et responsabiliser les employés ainsi qu’à remplacer la chaîne décisionnelle verticale par des « cercles » autogérés qui se chevauchent. La finalité de cette nouvelle culture corporate est de favoriser co-création et créativité. John Bunch, PDG de Zappos, veut ainsi décloisonner et garder l’entreprise, forte de 1500 collaborateurs, agile et innovante.
Pour plus d’informations sur l’holacracy : www.youtube.com/watch?v=MUHfVoQUj54

Nous sommes à l’orée d’une nouvelle ère, à l’image du pontife reformulé d’André Malraux « Le XXI siècle sera collaboratif ou ne sera pas ».
Que nous parlions d’innovation produit, d’organisation ou de management interne, nous avons la chance de vivre et de participer à la reformulation du système économique, social et environnemental.
La récolte des fruits de la co-créativité promet d’être passionnante !