L'émotion au ♥ des messages des #marques

L'émotion au ♥ des messages des marques

Cet été, Pixelis dévoilait les Tendances 2015 - 2016...

Une grille de lecture de notre société, des marques, des consommateurs et des citoyens pour inspirer les marques et leur permettre de mieux appréhender leurs marchés. Pixelis a décortiqué notre monde à travers 5 grandes thématiques qui structurent les tendances socio-marketing actuelles et définissent les contours de celles plus émergentes :

• AFFIRMER SES VALEURS
• PRENDRE LE POUVOIR
• L'HYPER-CONNECTION
• RALENTIR
• TRANSCENDER LE QUOTIDIEN

Chaque mois, nous développons une tendance. Après nos articles sur "Comment (re)donner du sens & une raison d'être à la marque ?", "le rôle de la valeur sociétale de la marque", "Comment regagner la confiance des partie-prenantes ?", et "Pourquoi miser sur le collaboratif ?" focus  sur la tendance "Messages / Emotion".

NOUS SOMMES TOUS DES COMMUNIQUANTS

Combien de tweets avez-vous envoyé aujourd’hui… ? Combien de SMS remplis d’émoticones avez-vous reçu ? Combien de messageries instantanées sont installées sur votre smartphone… ? Facebook, Instagram, Vine, Twitter, Merkat, Periscope, Snapchat…tous ces outils nous tranforment en créateurs et des diffuseurs de contenus. Nous devenons notre propre broadcast et alimentons un ‘bruit de fond” duquel il est de plus en plus difficile d’émerger, avec ce constat stupéfiant : L’humanité produit autant d’informations en deux jours qu’elle ne l’a fait en deux millions d’années !
 

AFFIRMER, REVENDIQUER, DÉFENDRE... BACK TO BASICS

Dès lors, comment faire entendre sa voix ? 140 caractères pour Twitter, 6 secondes pour Vine, des contenus qui disparaissent… Les nouveaux outils de communication et d’expression ont façonné de nouvelles formes de narrations où l’impact et l’immédiateté font la loi. Alors pour être lu, pour être vu on n’hésite plus à sortir du cadre, à casser les normes ….

LE BESOIN DE S'EXPRIMER, D'ÊTRE SOI, UNIQUE & DIFFÉRENT N'A JAMAIS ÉTÉ AUSSI FORT : nos vêtements, nos tatouages, nos bijoux nous racontent en un mot. Même les murs des start ups portent fièrement valeurs et engagements, à l'image des bureaux de Blablacar à Paris. On se raconte et on s’exprime partout… jusqu’au ciel, avec ce message d'excuse à Brisbane !



En transversal, une seule posture : SE DÉMARQUER, S'AFFIRMER, REVENDIQUER DES MESSAGES, DÉFENDRE UNE CAUSE avec toujours ce besoin d’être vu et d’exister à travers le regard des autres.

le hashtag #adoubletranchant

350 000 tweets... chaque minute…dans le monde.
Autant de hashtags, d’invitations au retweet, au follow, autant de sujets de conversations et d’engagements !
Le Hashtag est désormais sorti de sa cage. Initialement réservé à Twitter, on l’utilise fréquemment sur sur les autres réseaux sociaux. Adoubé par la langue française (il a fait son entrée dans le dictionnaire en 2014), il est devenu l’élément de langage incontournable pour parler de partage, de viralité et de réseaux sociaux.

TERRAIN DE JEU RÊVÉ POUR LES MARQUES QUI CHERCHENT À ENGAGER ET FÉDÉRER...



... LE HASHTAG PEUT AUSSI SE RÉVÉLER UNE ARME REDOUTABLE lorsqu’elle se retourne contre son utilisateur.
Car si le hashtag généré par une marque ou une institution est une invitation au partage et à l’engagement… c’est également un risque de détournement et de récupération qui peut nuire gravement à sa e-réputation.

Pour redorer son image, la police de New York a voulu mener une opération “cool” invitant les new yorkais à se poster des selfies avec des policiers avec le #myNYPD…Résultat, une campagne de bashing catastrophique, l’occasion étant trop belle pour détourner le hashtag et dénoncer les violences policières !


 

L’écriture, une expression de sa personnalité

En début d’année, la Finlande –comme beaucoup d’autres pays avant elle (dont 45 états américains)- a annoncé l’arrêt de l’enseignement de l’écriture cursive. En réaction, Twitter à vu se répandre le hastag #ecriturecursive en soutien à cette écriture traditionnelle dont beaucoup considèrent qu’elle est fondamentale dans la construction de la personnalité des enfants (au passage, saluons le paradoxe sublime pour Twitter qui est par essence LE moyen d’expression le plus normé qui soit).

Cette campagne de sensibilisation reprise par de nombreux artistes et intellectuels célèbre l’écritre manuscrite comme l’expression la plus directe de sa personnalité. Des designers comme Seb Lester et de nombreux graphistes nous montrent que la typographie, le crayon et la papier ont encore un bel avenir face aux nouvelles technologies.


emojis : au-delà du symbole

L’écriture, qu’elle soit manuscrite ou numérique, se frottera toujours à la barrière de la langue. Une langue qui se voit de plus en plus supplantée par… les émoticônes. Le succès planétaire des émoticônes illustre une tendance qui cherche à S'AFFRANCHIR DU LANGAGE ECRIT pour jouer sur un registre plus émotionnel et immédiat (et formaté !), quitte à perdre la subtilité et les nuances que permettent les mots.

Une forme de langage qui nous prouve une fois de plus que les individus cherchent à partager plus d’émotions et de sentiments, et qu'il s'agit d'un terrain de jeu nouveau pour les marques, qui peuvent prendre part aux conversations et engager de façon plus ludique.


Du texte à l’image… pour mieux représenter l’émotion

Dans une ère d'infobésité, avec des cibles dont le temps d'attention est de plus en plus limité, on essaie de faire passer le plus d'émotions en moins de caractères possible pour générer de la préférence et de la mémorisation. De nouvelles narrations visuelles apparaissent qui étonnent / surprennent par leurs procédés graphiques : principe du cinémagraph (hybride d’image fixe et animée), principe de la double exposition… Les nouvelles technologies de captation d’image permettent d’explorer des cadrages et des rendus visuels qui immergent le spectateur dans de nouvelles formes d’écritures visuelles pour toujours plus d’émotions et de sensations, à l'image par exemple de la publicité US Lurpak cooks range.


Exemple de cinémagraph


Exemple de double exposition



Simplification du langage, force du mot, multiplication des canaux d'expression mais paradoxalement limitation des modes d'expression, les différentes manières de communiquer laissent de plus en plus de place à l'émotion, et laissent donc de plus en plus de possibilités aux marques de s'exprimer, diversifier leurs messages et personnaliser leur discours en fonction de leurs publics...

 
Sources : ReputationLab.com ; Influencia ; Libération