Ré-enchanter le quotidien

#TendancesPixelis

Les marques ont compris que les individus ont accepté de vivre avec la crise et que les crispations liées à la baisse de leur pouvoir d’achat, induisent pour tous, un besoin de s’évader, d’échapper aux contraintes du réel via l’imaginaire, le fantastique, la magie.


Comment les marques répondent-elles aux besoins des individus de libérer leur imaginaire ?


En se réclamant du surréalisme
Dans notre société en crise émerge le besoin de lâcher prise, de ne plus tout contrôler, d’accepter le côté étrange et incertain du monde.
Pour Nicolas Neau, Directeur de Création Pixelis, c'est "Une tendance qui traduit l’envie de se laisser guider par son inconscient, d’abolir la distinction entre rêve et réalité. Le surréalisme c’est donc créer des paradoxes pour perturber, surprendre. C’est un registre symbolique ancré dans l’émotion."

En renouant avec une nature vivante
On observe un grand retour de la nature exubérante. En lien direct avec les dérèglements climatiques, les scandales sanitaires qui viennent nous rappeller que l’homme s’est éloigné de la nature… La nature vivante, c’est la combinaison du surréalisme et de la nature. C’est une nature exubérante, pleine de vie qui reprend ses droits dans un monde souvent trop urbain. La nature devient un symbole de vie et d’optimisme, symbole de valeurs vraies. C’est la quête du jardin d’Eden.


En jouant la carte de l’optimisme pop
Une tendance Happy s’installe face à la crise : on a envie de voir la vie du bon côté. C’est un surréalisme teinté d’optimisme et d’humour : un côté pop, fun, parfois à la limite du potache. C’est une touche de couleur, de folie, de bonne humeur. Les marques se dotent d’un rôle positif et accompagnent leurs consommateurs vers une vision plus joyeuse et légère du quotidien.